#1 MODULE

3 jours d’immersion totale

Lucas Banovic et son équipe ont vous présente le #1 module d’entraînement Prier dans la rue

  1. « 3 jours d’immersion totale ». 

    Jésus a consacré la plus grande partie de son temps à former les disciples dans l’essence même de qui il était. Il n’investissait pas l’essentiel de son temps à enseigner et à former les foules. Le contact avec les foules n’était pas son premier objectif. Quand il était avec les gens, il répondait à leurs besoins, en les guérissant, en les délivrant, en exerçant son ministère, mais il ne les formait pas. Il était plus efficace de former les douze disciples en vivant 24/7 avec eux, que de dépenser toute son énergie pour une multitude, car Jésus consacrait son temps pour qu’une génération prenne la relève.

En formant douze hommes, il avait pour objectif de reproduire son caractère en eux. Pour que cela puisse se produire, il a dû briser beaucoup de schémas religieux et s’éloigner de ce qui était conventionnel. La plupart du temps, la formation de disciples se fait dans le cadre d’une salle de classe, d’une étude biblique ou d’un groupe de formation de disciples. Bien sûr, ces choses sont nécessaires, mais il y manque souvent la mise en pratique concrète, réelle. La part la plus importante de l’enseignement que Jésus a donné à ses disciples était de devenir des pêcheurs d’hommes. Il n’a pas cherché ses disciples dans les meilleures écoles de formation, il les a choisis lors d’une nuit de prière.

Nous voulons envoyer les disciples comme Jésus les a envoyés.

Placés ensemble dans une immersion totale durant plusieurs jours, ils se saisiront d’une vision globale pour toucher le monde. C’est pour un changement radical que j’ai été inspiré à concevoir ce modèle de formation et d’impartition.

Il n’est pas sans intérêt, à ce sujet, de connaître l’opinion du plus grand évangéliste, Billy Graham, quant à la puissance d’une telle méthode utilisée à bon escient dans l’Église. Quelqu’un lui a posé la question : Si vous étiez pasteur d’une grande église, d’une grande ville, quel serait votre plan d’action ? Billy Graham répondit : Je crois qu’une des premières actions que j’engagerais serait de réunir autour de moi un petit groupe de huit à douze hommes que je rassemblerai quelques heures par semaine, si onéreux que cela puisse-t-il être. Cela demande, en effet, du temps et des efforts de part et d’autre. Je partagerai tout avec eux, pendant une année. J’aurais alors douze hommes formés parmi le monde, qui à leur tour pourraient s’occuper d’une douzaine d’autres et les instruire.

Je connais une ou deux églises qui travaillent ainsi et sont littéralement transformées ! Je crois que Christ nous a donné ce modèle. Il a passé la plupart de son temps avec douze hommes, et non avec la grande foule. En effet, il apparaît qu’à chaque rencontre du Seigneur avec la multitude, les résultats n’ont pas été tellement probants. Mais ils ont été concluants dans les entretiens personnels et dans les heures passées avec les douze. Billy Graham fait ainsi simplement écho a la sagesse du modèle de Jésus.

«Le mouvement des Saints est enclenché»

En effet, nous voulons être le sel et la lumière dans le monde. L’apôtre Paul avait bien compris ce principe : « Je me suis fait tout à tous, afin d’en sauver de toute manière quelques-uns.» Jean 17:20 (Colombe)

Dieu veut placer chacun d’entre nous avec un impact puissant dans une des sphères de notre société.

Jésus a compris lorsque le temps était venu que ses disciples pourraient participer plus activement à son œuvre. Ils allaient pouvoir enfin mettre en pratique ce qu’ils avaient vu faire par Jésus.

« Il appela les douze et leur donna la puissance et l’autorité sur tous les démons, ainsi que le pouvoir de guérir les maladies. Il les envoya prêcher le royaume de Dieu et guérir les malades. » Luc 9:1-2 (Colombe)

Les disciples étaient dans un abandon et une obéissance totale à Jésus. Il leur a donné un ordre, des instructions clair.

La stratégie que j’ai adoptée pour cette saison est d’immerger durant trois jours des personnes afin de leur communiquer la vision.

De même que l’aigle entraîne ses aiglons à la voltige, nous devons apprendre à nous déployer hors du nid. C’est de cette manière que Jésus a envoyé ses disciples, les faisant voler de leurs propres ailes. Précisons que les aigles ne volent pas seul mais dans les courants chauds. De la même façon, nous devons voler dans les courants de l’esprit. Aussi, les aiglons revenaient constamment au nid. Cela nous parle de la maison et du respect des pères et de la redevabilité. Que celui qui a des oreilles entende… !

Pour les trois jours d’immersion, nous avons besoin d’avoir des croyants en feu qui ont un cœur pour Jésus avec des motivations pures et un engagement total. Engageons-nous dans une véritable relation, car c’est ce que nous voulons privilégier. Nous ne privilégierons pas la multiplication, sans construction ni fondement, car le nombre importe peu, mais la qualité d’une fondation nous propulsera et pérennisera le futur.

Notre principe est d’avoir la même perception que Jésus, et de la transposer là où Dieu nous a envoyés. Nous voulons aller en tous lieux pour évangéliser d’une nouvelle manière, pour manifester un amour inconditionnel, pour libérer la puissance pour que celle-ci nous aide à trouver un homme de paix réceptif au message de l’évangile, pour s’abandonner pleinement en Jésus et le suivre en devenant un témoignage vivant d’un changement radical.

« Il leur dit : Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. Aussitôt, ils laissèrent les filets et le suivirent. » Matthieu 4:18-19 (Colombe)

Jésus a formé ses disciples en les enseignant, en modelant leurs caractères, et en faisant d’eux des meneurs d’hommes. Ils devenaient ce que Jésus est, par la force de son témoignage.

« Lorsque vous entrerez dans une maison, dites d’abord : Que la paix soit sur cette maison. Si un homme de paix y habite, votre paix reposera sur lui. Si ce n’est pas le cas, elle reviendra à vous. » Luc 10:5 (Semeur)

Ce principe de trouver un homme de paix ne doit pas être sous-estimé. Jésus l’avait enseigné à ses disciples, désirant que tous agissent de même. Tout son plan d’évangélisation en dépendait.  Jésus savait que là où les disciples ne pourraient pas mettre ce principe en pratique, le plan serait dans l’échec pour l’œuvre de Dieu dans la ville. Que la paix soit sur cette maison. (Luc 10:5) Si un homme de paix y habite, votre paix reposera sur lui. Si ce n’est pas le cas, elle reviendra à vous.

Jésus lui-même nous a montré ce modèle quand il a rencontré la Samaritaine au bord du puits. D’une parole de connaissance son cœur a été touché. Et celle-ci est allée témoigner dans tout le village de ce que Jésus avait fait.

« Lorsque les Samaritains furent venus auprès de Jésus, ils le prièrent de rester, et il passa deux jours chez eux. Ils furent encore bien plus nombreux à croire en lui à cause de ses paroles. » Jean 4:40-41 (Semeur)

« Ce n’est pas seulement pour eux que je te prie ; c’est aussi pour ceux qui croiront en moi grâce à leur témoignage. » Jean 17:20 (Semeur)

La première fois que le Saint-Esprit m’a parlé à propos de ce modèle de formation et d’entraînement Trois jours dans immersion totale pour bouleverser une ville, je me trouvais dans un temps d’adoration et méditais le livre de Luc et j’ai eu une visitation où l’Esprit a placé une forte impression dans mon esprit.

Dieu veut relever un modèle qu’il avait expérimenté avec ses disciples : Vivre un temps comme Jésus avait l’habitude de vivre avec ses amis, sans frontière, sans estrade, dans un cœur à cœur.

Je vous encourage à venir expérimenter avec nous ces trois jours. Nous y vivrons des temps privilégiés, des moments d’adoration dans la présence même de Dieu. Et nous apprendrons à prier avec la Bible. De plus nous déclarerons et prophétiserons. Enfin nous privilégierons des espaces d’enseignements autour d’une table en laissant la place au Saint-Esprit pour œuvrer, amener l’équilibre. En conclusion nous recevrons un fondement solide pour nos vies. Même si notre but est d’aller dans les rues à la rencontre d’un homme de paix, notre vision sera d’amener la plénitude de Dieu sous toutes ses facettes, afin que l’évangélisation ne soit que l’expression de ce qui vit dans nos cœurs !

« Car il veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. » 1 Timothée 2:4

Ce que Jésus enseignait à ses disciples et ce qu’il nous demande, est qu’un grand nombre soit sauvé et parvienne à la connaissance. Mais vouloir se multiplier à tout prix sans construire de fondations, sans créer de relations, nous amènera droit dans un mur de frustrations.

Nous n’avons pas la prétention de penser que trois jours seront suffisants à construire une vie sous tous ses aspects. Une vie radicalement changée, bouleversée :  nous croyons fermement que trois jours peuvent faire la différence. Ce temps mis à part permettra d’entrer dans un abandon et une obéissance totale à Jésus.

Nous ne parlons pas ici d’une nouvelle église. Mais d’un mouvement du Saint-Esprit dans l’évangélisation qui opérera en collaboration avec des pères et des mères qui soutiennent la vision dans une dynamique apostolique afin de permettre à une génération de marcher dans une position de fils. Dieu lève son peuple. Saurons-nous être au service des autres avec une humilité profonde comme Christ l’a démontré en lavant les pieds de ses disciples ?

Voulez-vous faire partie de cette aventure ?